Roadtrip en Normandie: Les plages du débarquement

Dès notre départ de Cherbourg, nous prenons la direction du phare de Gatteville situé sur la pointe de Barfleur. Construit en premier temps en 1774 sous le règne de Louis XVI, ce phare bénéficiant d’une hauteur de 25 mètres était trop petit pour recevoir des lentilles modernes. Une nouvelle tour voie le jour en 1828 celle-ci culmine à plus de 74 mètres, ce qui en fait le deuxième phare le plus haut d’Europe.

Nous poursuivons ensuite notre route le long des côtes Normande. Avant d’arriver sur la plage d’Utah Beach qui est l’une des cinq plages du débarquement de Normandie nous faisons un petit arrêt à Sainte-Mère-l’Église, célèbre pour son parachutiste américain accroché au clocher de l’église.

Le musée d’Utah Beach étant fermé nous reprenons la route en direction de la pointe du Hoc qui est un lieu incontournable à voir pour se rendre compte de l’ampleur et la difficulté qu’ont eu les soldats américains à gravir cette falaise abrupte. De nombreux blockhaus et des centaines de trous d’obus sont encore visibles. La visite est facile puisque tout est aménagé.

Nous avons fini notre journée en nous rendant sur la plage d’Omaha Beach, ou nous sommes partie à pied du monument « les braves » en direction du cimetière Américain. Sur notre chemin nous avons fait plusieurs pauses dont une au monument de la 1er Infanterie. Un chemin escarpé derrière les dunes qui permet de mieux s’imprégner de la position et la vue qu'avaient les allemands face aux troupes alliée.

Une fois arrivés au cimetière américain, l’immensité et la rigueur des lieux nous impressionne.

Notre séjour en Normandie touche à sa fin, nous avons été ravis de découvrir cette région chargée d’histoire et de lieu surprenant.